26 octobre 2011

Le parfum de l'étranglement...

Pendant quelques mois tu as tenu ma main mais tu étais en train de disparaitre et j'étais en train de me déserter. Aujourd'hui tu as ramené mon coeur à la maison, à la raison. Je dois bien dire que ton départ est ancien et que tu ne m'embrasseras plus avec cette bouche dont tu t'es servie pour dire ces choses horribles. Je suppose que ce n'était pas suffisant de te servir de mon amour pour te construire un égo et une supériorité mal placée, il fallait au passage que tu m'infliges quelques griffures, celles qui se donnent entièrement.... [Lire la suite]
Posté par Mybruises à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]