Parfois les mots manquent pour dire qu'on aime. On exprime, on répète, on essaye de transformer quelque chose d'immense en quelques syllabes et finalement tout est déformé, banalisé, vidé de l'imprtance que ça avait vraiment. Dire que l'on a besoin de l'autre pour respirer, dire que l'on aurait besoin de serrer sa main, même et surtout lorsque tout va bien. Dire que cette personne est devenue celle qui te rend unique et réanimé. Mais parfois l'amour c'est comme un vol à des milliers de mètres d'altitude, tu ne peux pas trop sauter par le hublot, même si on a déja bien entamé la descente. Le coeur devrait réapprendre à suivre le sens du vent. Et puis la vie toute façon c'est parfois comme une boîte de chocolat périmés et c'est comme ça.

Alors peut être que les écrits resteront ? Les mots d'un pauvre mec.

Mais je t'aime, tu sais ?

Tant.

1016405_276046689202571_1530364545_n