C'est ça qui nous met tellement en colère lors d'une rupture. Les promesses et les rêves.

Quand on s'aime on fait naître des promesses, de la tendresse, de la beauté devant les murs un peu durs. On ne s'attend pas à être trahi ou trompé. L'amour est une force merveilleuse qui nous maintient l'un à coté de l'autre. Viscéralement. On y croit quoi. On se s'attend pas au moment où la personne qui nous fait frémir a des doutes et a besoin de temps. Puis finalement nous achève. Ainsi vient cet instant qui nous brise et laisse ses traces lorsque survient le "NON". Quand l'autre décide qu'il n'est plus là. Qu'il désire l'ailleurs. Et oui c'est beau ailleurs. Moi j'aimerais être en haut. Surtout si tu t'en vas. Alors la colère. Parce que nous devenons veuf ou veuve d'une histoire d'amour, un amour qui n'en a plus le goût, pour l'un ou pour l'autre. La rage c'est beau, c'est la détermination, la prise de décision. Celle de t'aimer ou de te voir périr, mais au moins je suis déterminé.

Un départ c'est tragique, la tragédie c'est l'amour. Et malheureusement les deux ont réussi à se mettre d'accord pour s'associer. Les enfoirés. Les tombeaux sont remplis d'histoires qui sont nées d'espoirs. Mais la colère des veufs et des veuves ça plaira à un scénariste ou réalisateur, faut pas s'en faire. Nous resterons populaires....

Les tragédies font l'amour et Julia Roberts en fait de superbes films. Qu'est ce que je vous disais !

vlcsnap-2011-08-06-12h47m19s1