L'amour ? On peut y perdre tellement de temps, être fidèle, lâche et du coup malheureux. Le parfait cocktail qu'on se doit tous de déguster en disant merci au schéma imposé par la société. Je ne m'y perdrai pas. Il existe trop d’amertume dans ces histoires. Je suis désolé pour ta peine et je ne reviendrai pas. J'ai mal pour toi mais je ne me blesserai pas. Je ne te déteste pas mais j'ai trop l'instinct de conservation pour me détester moi-même. J’asphyxie toute haine dans les ruptures malgré qu'elles sont souvent dissymétriques. On devrait juste se réjouir de ce qu'on s'est apporté mutuellement, ces choses qu'on emmène chacun sur des routes différentes et ne pas se concentrer sur les miettes que nous sommes en train de perdre. On devrait avoir le droit d'être heureux quand on rompt. Mais on ne peut pas quitter une personne et ensuite aller prendre un bain de mousse.
Une rupture n'est pas un échec en vrai, car si dans une relation on doit faire des efforts c'est qu'on a déjà tout perdu. La passion est une drogue et la difficulté c'est qu'il faut tomber sur un dealer talentueux, en phase avec nous. Certains dealers vendent des produits pas très consistants alors que d'autres vous emportent pour quelques années supplémentaires. En tant que bon junkie j'alterne les produits et j'augmente les doses. L'amour c'est le désordre et tomber amoureux ça sert au moins à ne pas tomber encore plus bas..
C'est beaucoup d'agitation émotionnelle tout ça. On part pour un autre ou peut-être par amour pour soi. On rencontre une personne qui se révèle exceptionnelle mais la suivante le sera aussi. Et encore celle d’après. Nous sommes des chats, nous avons neuf vies et on s’arrête parfois pour en sacrifier une avec quelqu'un et après on retombe à nouveau sur nos pattes. L'homme n'est pas doué pour que les choses durent de toute façon. L'amour se termine en un claquement de doigts, ça passe comme un coup de vent. Le cœur sur le carreau, pour quelques instants.

Capt (77)